Dans notre élan de passion pour le travail de Shinobu Ôtaka, nous avons bien hâte de vous faire découvrir sa nouvelle série : Orient, samurai quest.
Suite à la fin de sa série shônen fleuve Magi, the labyrinth of magic après 37 volumes de pur bonheur, cette auteure de talent remet le couvert avec un nouveau shônen débordant d’action, de pouvoirs, de monstres sanguinaires et de vaillants héros tout plus attachants les uns que les autres.
Ce qu’on aime par-dessus tout, c’est le setting d’Orient : le Japon de l’ère Edo ! Toujours aussi fascinant avec ses samurais, ses ninjas, katanas, geishas et autres kimonos…
C’est donc dans le Japon médiéval que naissent nos deux héros, Musashi et Kojirô. Musashi et Kojirô… ces noms vous rappellent probablement quelque chose ? Rien de tel qu’un petit clin d’oeil aux deux samurais les plus célèbres de tous les temps pour nous rappeler où on s’en va !
Musashi et Kojirô grandissent ensemble, vont à l’école ensemble, étudient l’art suprême des bushi (sortes de samurai) ensemble et s’entraînent au maniement du katana toujours ensemble. Ces deux-là son inséparables.

Mais la prise de pouvoir des oni, d’effroyables yokai sanguinaires, va les faire brusquement basculer dans l’âge adulte, plus vite qu’ils ne l’auraient souhaité !
La propagande des oni sur la population est si efficace que tous se mettent à les vénérer comme des dieux, ignorants les terribles agissements qui se trament derrière eux.
Seuls les bushi connaissent la vérité mais ils sont chassés et condamnés à vivre dans la honte.

En quête de vérité et d’honneur, les deux amis vont se lancer dans une périlleuse aventure afin de libérer le Japon du joug des oni et de rendre aux bushi leur prestige d’antan.

Orient, samurai quest a débuté en 2018 dans le Shônen Magazine de Kodansha, en est déjà à son 11e volume et connaît un succès phénoménal au Japon. Au Québec, trois tomes sont d’ores et déjà sortis en français aux éditions Pika et un seul en anglais édité par Kodansha.

Son auteurs, Shinobu Ôtaka, déjà connue pour sa série à succès Magi, the labyrinth of Magic, mais aussi pour sa toute première série Sumomomo Momomo, est férue d’univers féériques qui nous font voyager et rêver. Les magnifiques covers tout shiny et hyper travaillés d’Orient en attestent, ressemblant à de reluisantes pierres précieuses dans notre bibliothèque. Il est de notoriété publique qu’Ôtaka est une grande fan d’arts martiaux et de cinéma de série B, ce qu’elle avoue sans aucune honte ;), et s’en inspire fortement pour ses séries. Elle est aussi considérée comme une des descendantes de l’héritage de Rumiko Takahashi, la Reine du Shônen, fortement influencée par son travail et son autorité dans le milieu du manga.

Une adaptation animée d’Orient, samurai quest est déjà en cours de production. Un trailer est d’ores et déjà disponible et la série devrait être release au courant de l’année 2021, mais peu d’autres informations concernant cette adaptation sont pour le moment disponibles. On a bien hâte, tout comme vous j’en suis sûre, de la découvrir !

On aime Orient, samurai quest pour ses personnages hyper attachants, pour son univers du japon d’Edo dont on ne se lasse jamais, pour ses références habiles à la culture japonaise traditionnelle, pour ses graphismes toujours aussi maîtrisés et son story-telling qui nous emporte sans discontinuer et nous absorbent dans la lecture sans pouvoir nous arrêter.
Les fans de Magi, the labyrinth of magic apprécieront forcément cette nouvelle série de l’auteur mais aussi les adeptes du genre shônen nekketsu puisque la série fait tout à fait honneur à ce genre mythique du manga.


Si cette chronique a piqué votre curiosité, découvrez Orient dès maintenant sur notre boutique en ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *