Qu’est-ce que la Bourse Manga?

Depuis plusieurs années, la popularité des mangas explose et certains s’intéressent de plus en plus aux aspects plus complexes et plus créatifs de leur passe-temps favori tels que le dessin manga ou l’écriture de scenarios divers. En tant que spécialistes dans le domaine, O-TAKU – en collaboration avec le Festival de la BD de Montréal (FBDM) – a décidé de mettre en place la première bourse manga au Canada.


Le but de cette bourse est d’identifier et d’encourager les talents émergents dans l’écriture manga au Québec, et éventuellement dans le reste du pays.

Il s’agit donc d’une BOURSE DE CRÉATION ✨.

Qui peut participer ? 👋

Critères d’admissibilité

  • La bourse sera accordée à des personnes qui n’ont jamais été publiées (autopublication ou par une maison d’édition).
  • Le récipiendaire devra être âgé d’au moins 18 ans et être résident canadien.
  • Pour cette première édition, les candidats devront aussi être domiciliés au Québec.
  • Les candidatures en anglais sont aussi acceptées.

Que faut-il faire pour participer ? 👀

Pour être considérés, les candidats devront présenter un manga court mais complet – communément appelé ‘one shot’. L’histoire soumise devra être d’un minimum de 20 pages et d’un maximum de 25 pages, le tout accompagné d’une brève description.

Le processus de dépôt de candidature se fait en deux grandes étapes. La première consiste à s’inscrire. Une fois ceci fait, les candidats auront jusqu’au mercredi 31 août 2022 @23h59 (EST) pour déposer leur œuvre.

Dates importantes 🗓📌

  • Du 27 mai au 31 août minuit (EST) – Dépôt des candidatures
  • Septembre – Lecture de tous les dossiers soumis et choix des 10 meilleurs par notre comité de filtrage
  • Octobre – Choix des 3 finalistes incluant le gagnant par le jury
  • Novembre – Annonce du lauréat et des deux autres finalistes dans les activités du Salon du livre de Montréal (SLM)

Les prix 🏆

1ère place

  • Un montant de 500$ CAD
  • Un voyage en France pour la Japan Expo 2023
    • Vol-aller retour
    • 4 nuits d’hébergement
    • Passe pour l’expo
    • Un per diem de 100$ par jour
  • Possibilité d’assister à une réunion de l’équipe d’édition de Glénat à Paris
  • 6 heures de mentorat avec des experts du domaine sur différents sujets reliés à l’écriture manga
  • Autres: une journée gratuite à l’O-TAKU MANGA LOUNGE, une année de membership Sensei, possibilité de création de l’affiche pour la BM 2023, visibilité de l’auteur.e et de sa
    candidature sur les réseaux sociaux O-TAKU et FBDM, etc

2ième place

  • Un montant de 300$ CAD
  • 6 heures de mentorat avec des experts du domaine sur différents sujets reliés à l’écriture manga
  • Autres: une journée gratuite à l’O-TAKU MANGA LOUNGE, une année de membership Sensei, visibilité de l’auteur.e et de sa
    candidature sur les réseaux sociaux O-TAKU et FBDM, etc

3ième place

  • Un montant de 200$ CAD
  • 6 heures de mentorat avec des experts du domaine sur différents sujets reliés à l’écriture manga
  • Autres: une journée gratuite à l’O-TAKU MANGA LOUNGE, une année de membership Senpai, visibilité de l’auteur.e et de sa
    candidature sur les réseaux sociaux O-TAKU et FBDM, etc

Les membres du jury 👩‍⚖️

Valérie Harvey

Autrice + Sociologue
Originaire du Québec, Valérie Harvey vit présentement à Kyoto.  Elle a osé imaginer un Japon nordique dans ses romans inspirés des mangas: Les Fleurs du NordL’Ombre du Shinobi et L’Héritage du Kami (éditions Québec-Amérique).
Elle a traduit en français la poétesse Misuzu Kanéko. Elle est également sociologue sur les ondes de Radio-Canada.
Sur sa chaine YouTube Nomadesse, elle anime Parlons Japon avec l’Otaku Manga Lounge.  Grande passionnée du Japon, celui-ci est présent dans tous les aspects de sa vie!
http://nomadesse.com/

DEZ

BDiste
Etienne Desilets-Trempe, mieux connu sous le nom de Dez, est le créateur de Frivolesque, une bande-dessinée en ligne (webcomic) hebdomadaire lancée en 2013.  Originaire de la Mauricie mais installé à Québec depuis vingt ans, Dez est passionné de bandes dessinées en tout genre, de cinéma et de jeux vidéo rétro et aime s’impliquer dans divers événements geek.  Frivolesque, la bédé sur laquelle il travaille depuis presque dix ans maintenant, raconte le quotidien plus ou moins rocambolesque de cinq filles pas très conventionnelles  Elle s’inspire d’une part des mangas de types « 4-koma », (Azumanga Daioh, Lucky Star, K-On) et de leurs clichés, et d’autre part du quotidien de l’auteur et des gens qui l’entourent.
https://frivolesque.com/

Timothée Guedon

Éditeur, éditions Kana

Bercé par les génériques des premiers dessins animés japonais diffusés en France (Goldorak, Capitaine Albator), Timothée Guédon est né en 1976.  Titutlaire d’un Master en métiers du texte et de l’édition il rejoint, en 2006, l’équipe éditoriale des deux maisons éditions Dargaud Benelux et Kana. Depuis 2018 il occupe le poste d’éditeur pour les éditions Kana sous la direction de Christel Hoolans.

Grégoire Hellot

Directeur général, éditions Kurokawa

Il démarre sa carrière dans la pop-culture et le divertissement dès l’âge de 16 ans quand il intègre la rédaction des légendaires magazines de jeux vidéo Joystick et Joypad. Il intègre ensuite Univers Poche afin de monter la maison d’édition de mangas Kurokawa, où que ses connaissances l’aident à construire encore aujourd’hui un catalogue pertinent et salué par la critique depuis plus de 15 ans.

Nunumi

BDiste + experte Cinéma d’animation

Nunumi (aka Christine Dallaire-Dupont) participe à la scène québécoise du cinéma d’animation depuis plus de 15 ans. Elle a contribué à de nombreux titres dont Ballerina, La Guerre des Tuques 3D, Le Magasin des Suicides, Félix et le Trésor de Morgaa et tenu plusieurs rôles dont ceux d’animatrice, designer de personnages et artiste storyboard. Plus récemment, elle a fait ses débuts entant que réalisatrice sur le long métrage d’animation Katak le Brave Béluga.  En parallèle, elle évolue dans le milieu de la bande dessinée en tant qu’auteur. En 2017, son premier ouvrage intitulé Sky Rover s’est distingué au Canada (Joe Shuster Award) et au Japon (Japan Media Arts Festival). Son dernier livre, Un Billet Pour Nulle Part est sorti au Québec en 2019 et elle entame le début de son troisième album. http://www.nunumi.com/

Satoko Inaba

Directrice éditoriale manga, éditions Glénat

Née au Japon, Satoko INABA est arrivée en France à 7 ans et a fait sa scolarité dans les deux langues. De formation graphique, elle a rejoint l’édition de manga en tant que maquettiste et traductrice, avant de rejoindre l’équipe éditoriale de Glénat Manga en 2008 dont elle a repris la direction depuis 2015. Progressivement intervenue sur les choix éditoriaux et l’orientation du catalogue depuis son arrivée, elle a contribué au développement des grands succès (One Piece, Dragon Ball), sélectionné les nouveaux best-sellers (Tokyo Revengers, Dr Stone, Sakamoto Days), réédité les titres mythiques (Ranma ½, Parasite, Sanctuary) et s’occupe également du développement de la création originale au sein des éditions Glénat, en publiant des auteurs de tous origines : Japon, France, Italie, etc…

Julien Clément

Représentant des passionnés de mangas

“J’étais passionné du 9e art avant même de savoir lire. Le manga m’accompagne depuis ma plus tendre enfance. Je partage maintenant ma passion pour Dragon Ball, City Hunter, et Slam Dunk avec mes enfants. Je possède une collection de plusieurs milliers d’albums et consacre depuis plus de 10 ans une partie de mon temps libre sur des jurys de sélection, tels que Bédélys monde et Bédélys Québec.”

Séléna Bernard

Export manager, Editions Mangetsu
Séléna Bernard est la fondatrice du bureau montréalais des Editions Bragelonne et de ses labels dont le tout nouveau récent éditeur de mangas qui fait déjà grand bruit : Mangetsu. Elle représente ainsi l’éditeur dans la Belle Province et veille au lancement de la collection, de son implantation et de sa notoriété au Québec et sur les autres marchés francophones hors France. Apporteuse de projets éditoriaux et notamment de nouveaux auteurs, Séléna est très investie auprès de la communauté littéraire et est une fervente défenseuse de tous les types d’édition dont les littératures de l’imaginaire et le manga. Présente auprès des plusieurs auteurs francophones et des auteurs / illustrateurs en devenir, elle propose des ateliers, du coaching, des cours, du ‘speed editing littéraire’ dans les salons. Sous le pseudonyme instagram “et si on en parlait vraiment” elle démystifie le milieu de l’édition pour le rendre accessible au plus grand nombre et partage sa passion pour l’édition dont le manga. Également consultante, Séléna se spécialiste en développement des affaires, en marketing et en stratégies dans ce domaine.

IG @etsionenparlaitvraiment

Amélie Jean-Louis

CEO, Librairies O-TAKU
Amoureuse des mangas depuis sa plus tendre enfance, Amélie prend la tête d’O-TAKU MANGA LOUNGE en 2015. Forte de ses études et de son expérience en hôtellerie de luxe dans plusieurs pays d’Europe et de son expérience au Québec en tant que directrice du recrutement pour une PME en gestion événementielle, Amélie a su rapidement transformer ce petit café de la rue St-Denis en véritable lieu de culte des passionnés de mangas de la métropole québécoise. Après 7 ans à la barre de l’entreprise, elle fonde avec trois autres associés Les Librairies O-TAKU en 2020 afin d’amener la marque plus loin. Pari gagné ! Aujourd’hui O-TAKU c’est 7 points de ventes aux quatre coins du Québec, la plus grande collection indépendante de mangas sur le web en Amérique du Nord et une communauté de plus de 20 000 passionnés. Véritable petite encyclopédie vivante, elle est considérée comme une des plus grandes expertes des mangas au Québec. Elle y lit toutes les nouveautés qui sortent (soit plus de 500 titres par année) !

Petit extra : 6 heures de mentorat avec des experts 💎

✨ LE STORY TELLING – UNE HISTOIRE DE RYTHME
Nos finalistes pourront aussi bénéficier d’une heure de mentorat avec Nunumi, une BDiste québécoise et une experte dans le domaine du cinéma d’animation. Durant cette séance, ils pourront découvrir l’importance du rythme dans le story telling que cela soit par le tempo du récit, le choix des cadrages et les angles de vues à y insérer au bon moment afin de servir au mieux l’histoire que l’on désire raconter.

✨ VIE D’AUTEUR
Valérie Harvey, autrice et sociologue québécoise, parlera à nos finalistes des difficultés de trouver sa voix dans un monde où les réseaux sociaux sont à la fois essentiels et sans pitié. On parlera des efforts pour faire connaître son travail, le respect et le temps à mettre pour créer du contenu, les choix qu’on doit faire, avec quelques pièges à éviter. C’est un travail de tous les moments surtout à l’ère du numérique.

✨ LA CRÉATION DES PERSONNAGES
Qu’est-ce qui rend un personnage attachant, véridique et inoubliable? Comment s’y prendre?
C’est ce que nos mangakas en herbe auront le plaisir de découvrir lors d’une entretien avec l’auteur de frivolesque, le BDiste DEZ qui leur parlera des incontournables pour rendre aux personnages leur profondeur.

✨ LA VUE CRITIQUE D’UN ÉDITEUR
Comment choisir les mangas que l’on va publier? Quels sont les critères que se donne un éditeur manga alors que plusieurs projets lui arrivent sous la main à chaque année? C’est ce que nos mangakas en herbe pourront découvrir lors d’un entretien avec Sullivan Rouaud, le directeur de la collection manga de Mangetsu.

✨ DU FEEDBACK PERSONNALISÉ
Comment faire pour s’améliorer? Comment savoir si on est sur la bonne voie? C’est ce que chacun de nos 3 finalistes auront la chance de découvrir dans une entretien privé qui leur sera accordée par Timothée Gudeon, éditeur chez les  Éditions Kana.

✨ QU’EST-CE QUI REND UN MANGA INTÉRESSANT? LE POINT DE VUE D’UN ÉDITEUR
Quels sont les critères pour jauger la qualité d’un manga du point de vue d’un éditeur?  Quels sont les ingrédients qui vont en faire un succès? Nos finalistes auront la chance d’en apprendre davantage sur le sujet lors de cet entretien avec Grégoire Hellot, le directeur général de Kurokawa.

PRIX SPÉCIAL POUR LE GAGNANT

✨ Rencontre avec l’équipe éditoriale de Glénat à Paris
Le grand gagnant se verra offrir, lors de son passage à Paris, une rencontre avec l’équipe éditoriale de Glénat.  Cette rencontre lui permettra de comprendre le fonctionnement d’une maison d’édition et d’obtenir des judicieux conseils pour ses projets d’écriture.

Nos partenaires 🙌

Foire aux questions

Peut-on soumettre à deux?

La réponse est oui. En effet, il se peut que l’un de vos amis soit plus à l’aise avec le côté dessin et vous plus du côté de l’écriture ou vice versa. Toutefois, si vous gagnez, vous devrez vous partager les prix. Ceci est laissé à votre discrétion mais nous allons vous demander de nous confirmer ceci par écrit si vous êtes l’un des 3 finalistes. Par exemple, si vous gagnez le grand prix, vous devrez décider qui gagne l’argent et qui gagne le voyage.

Quel est le processus pour participer à la bourse ?

Le processus de dépôt d’une candidature se fait en deux étapes :

  • En premier lieu, les candidats sont invités à s’inscrire comme candidats à la bourse via le formulaire d’inscription sur la page web de la bourse manga.
  • Le candidat.e reçoit alors un courriel pour confirmer son incription et lui faire part de toutes les informations nécessaires pour soumettre leur travail. Ils auront alors jusqu’au 31 août 23h59 (EDT) pour le faire.
Est-ce que je peux y participer si j'ai déjà été publié?

Malheureusement non. L’idée est d’encourager les personnes qui n’ont pas encore pu faire ce genre d’exercice dans le passé.

J'ai déjà été publié dans un autre genre (BD, comics, roman, etc), puis-je participer?

Seulement les auteurs du genre écrit seront acceptés. Ceux qui ont déjà publié des œuvres telles que des BD, comics ou tout œuvre où les illustrations sont prédominantes ne peuvent pas participer à cette bourse.

Est-ce que l'autopublication est acceptée?

Oui, mais seulement à deux conditions. La première est qu’aucune maison d’édition ou de diffusion n’ait été impliquée dans le processus. La deuxième est que cette œuvre ne peut être présentée pour déposer votre candidature à la bourse.

Est-ce qu'il y a des points qui peuvent me disqualifier ?
  • Soumettre une idée ou un travail qui n’est pas le sien (plagiat d’une partie ou de l’oeuvre intégrale appartenant à quelqu’un d’autre)
  • Ne pas respecter les deadlines ou ne pas fournir les informations dans les délais demandés
  • Ne pas respecter les critères d’admissibilité au moment du dépôt de candidature.
  • La communication et la sollicitation des membres du comité de filtrage ou le jury en vue d’influencer leur verdict
  • Avoir obtenu des informations sur la Bourse avant son annonce officielle le 27 mai 2022
  • Dévoiler que vous êtes un des gagnants avant l’annonce officielle prévue à la fin novembre 2022
  • Utiliser des propos racistes, sexistes, homophobes ou descriminatoire dans son récit
Comment puis-je savoir si ce que je soumets sera considéré comme un manga?

Un BD de type manga correspond à des codes graphiques précis s’inspirant des mangas japonais.

Voici quelques un à considérer.

  • Le sens de lecture japonais. Soit de droite à gauche et de haut en bas, et en commençant par ce que les occidentaux considéreraient être la dernière page d’un livre.
  • Des dessins en noir et blanc (et couverture en couleurs si applicable)
  • L’utilisation de certains codes graphiques propres au manga, comprenant par exemple mais sans s’y limiter les grands yeux, les trames, les codes émotifs tels que la veine de colère, les onomatopées, les lignes de vitesse, etc…
  • Le format poche, bien caractéristique des mangas.
  • Les différents niveaux de lecture. En effet, les mangas véhiculent souvent des valeurs propres au manga ou bien une thématique sous-jacente au-delà de l’histoire principale. Au niveau des valeurs, on peut noter certains exemples comme le dépassement de soi, l’entraide, l’acceptation, la compétition, etc. ou thématiques secondaires comme pollution, guerre, psychologie humaine, carcans sociaux, etc…
Est-ce que vous avez des restrictions quant au type d’œuvres (par exemple, les mangas érotiques ou hentai)?

On ne veut certainement pas brimer la créativité de nos auteurs MAIS compte tenu de la publicité qui sera faite autour de ce manga, il serait préférable de NE PAS choisir ces catégories. Ça vous désavantagerait inutilement car le jury va devoir tenir compte de cet aspect au moment de choisir le manga qui deviendra l’ambassadeur de la bourse auprès des jeunes et du grand public.

Est-il possible de publier notre manga sur les réseaux sociaux (RS) avant l'annonce des gagnants?

Malheureusement non. Vous pouvez cependant dire que vous êtes candidat si vous décidez de vous inscrire. Vous pouvez également partager des photos de vous et de votre “journey” sur les réseaux sociaux. Mais publier une partie ou l’œuvre complète sur Internet vous disqualifierait de facto. La raison principale est que le jury doit délibérer sur les œuvres de manière anonyme et nous essayons de minimiser autant que possible tout biais éventuel. Cependant, vous pouvez publier une fois le concours terminé et les gagnants annoncés. Cette annonce est prévue pour la fin du mois de novembre de cette année.

En cas de participation, qui détient les droits d'auteurs de l'œuvre? Qu’en est-il des droits de diffusion ou de promotion ?

Les droits d’auteurs sur votre œuvre vous appartiennent. Vous allez soumettre votre œuvre pour évaluation tout simplement.
Si vous faites partie des 10 finalistes, on vous demandera – à des fins de promotion ou pour un vote du public – de nous autoriser à publier quelques pages de votre travail. Jamais l’intégralité. Et cela sera fait toujours avec votre accord. Autrement, nous n’avons pas le droit de publier, de promouvoir ou de diffuser en votre nom.

J'ai d'autres questions, à qui dois-je m'adresser ?

CANDIDATS – Pour toute question, les candidats peuvent nous contacter par mail à : bourse-manga@librairiesotaku.com.
MÉDIAS – Les membres des médias sont priés d’envoyer des messages à : communications@librairiesotaku.com.

Bourse Manga 2022

Participe !
Date limite: 2022.08.31 23h59 (EDT)


Partagez cette page avec vos amis

0
Votre panier
  • No products in the cart.