Omniprésent depuis l’Ère Edo, le métier de Geisha ou de Geiko est depuis toujours nimbé de mystère. D’abord réservé aux hommes (et oui !), il est vite repris et adopté par la gente féminine japonaise. Respectées, hautes-en-couleurs, véritables artistes et musiciennes de métier, les Geiko représentent le raffinement et la pureté nippone à son paroxysme.